Le diamant brut est l’une des gemmes les prisées, mais en même temps les plus complexes à cerner. Après l’exploitation des mines de diamants, place à sa classification. Le tri du diamant brut se fait en fonction de plusieurs critères.

Tri de diamants bruts

Réalisation d’un tri de diamants bruts.


Classification du diamant brut selon sa forme cristalline

La cristallisation du diamant se fait dans un système cubique. La pierre précieuse peut présenter de nombreuses formes cristallines dont les plus importantes sont :

  • Cube : avec six (6) faces, douze (12) arêtes et huit (8) sommets
  • Octaèdre : avec huit (8) faces triangulaires, douze (12) arêtes et six (6) sommets
  • Dodécaèdre : avec douze (12) faces pentagonales, trente (30) arêtes et vingt (20) sommets
  • Rhombododécaèdre : avec douze (12) faces en losange, vingt-quatre (24) arêtes et quatorze (14) sommets

Tri du diamant brut avant utilisation

Une fois le diamant exploité dans les gisements primaires (mines à ciel ouvert ou mines souterraines), gisements secondaires (éluvionnaires ou alluvionnaires) ou les gisements littoraux marins, il fait l’objet de nombreuses opérations de tri (il existerait plus de 5000 classifications possibles pour les diamants bruts). Trois grandes catégories se distinguent :

Le diamant de qualité « gemme »

Avec une part de 15% dans la production mondiale de diamants, la pierre de qualité gemme sert l’univers de la joaillerie et de la bijouterie. Elle doit présenter une qualité supérieure de pureté et de couleur. Elle est également classée en plusieurs groupes, parmi lesquels :

  • Les diamants « stones » : de belle nature et faisant plus de 1 carat (tout le contraire des diamants rejections stones de mauvaise qualité)
  • Les diamants « common goods » : figurent au seuil de la qualité joaillière avec leur qualité médiocre
  • Les diamants de couleurs ou « fancy color » : bleu, rouge, vert, rose, brun, noir, orange…
  • Les diamants « laiteux » : présentant un aspect laiteux (opalin)
  • Les diamants « enrobés » et « givrés » : les premiers sont recouverts de pellicule, ce qui cache leur intérieur. Pour les seconds, la pellicule a la particularité d’être translucide
  • Les diamants « sands » : reconnus pour leur poids inférieur à 0.10 carat. Ils sont généralement taillés par la suite en 8/8
  • Les diamants « clivables » : ils sont bons pour le clivage (division en plusieurs parties)
  • Les diamants « irréguliers » : avec une apparence déjà taillée en octaèdre ou dodécaèdre
  • Les diamants « closed » et « spotted » : tous les deux sont monocristaux et avec une belle forme. Les derniers présentent toutefois beaucoup d’impuretés (ils sont piqués)
  • Les diamants « maclés » : ces pierres présentent des déformations de cristallisation

Le diamant de qualité « industrielle »

Ces diamants représentent 39% de la production mondiale. Cela ne les dispense pas d’être de bonne qualité. Ils sont destinés à un usage industriel en raison notamment de leurs propriétés physiques, chimiques et mécaniques. Ces pierres sont classées en fonction du nombre de leurs pointes, mais surtout selon le poids. Celui-ci doit être inférieur à 3 carats. Les diamants de qualité industrielle participent à la fabrication de :

  • Outils de forage, concasseurs et broyeurs
  • Instruments de découpe, de coupe et d’usinage
  • Cellules à enclumes de diamants pour l’étude expérimentale des matériaux de la Terre
  • Bistouris et scalpels pour l’ophtalmologie et les opérations chirurgicales
  • Disques de diamant (scies aux lames constituées de poudre de diamant) pour le découpage (miroir, marbre, carreau céramique, verre, granite…)
  • Poudre de diamant à des fins de rodage et de polissage de surface
  • Instruments en acier ou burins permettant de ciseler, de graver, de sculpter, de tailler, de maçonner…
  • Semi-conducteurs d’électricité, de transistors, d’amplifications, de transducteurs, d’électrodes de diamants…

Le diamant « crushing-bort »

Il représente 46% de la production mondiale de diamants. Le diamant crushing-bort est présenté comme la plus mauvaise qualité de diamant. Pour les utiliser, on le broie pour le transformer en poudre de diamant. Ce dernier est utilisé lors du processus de taille du diamant. Il est aussi utilisé pour fabriquer la scie diamantée et autres matériels de coupe.