Exceptionnel joyau à l’état brut, le diamant devient encore plus magnifique une fois taillé. Critère essentiel de qualité, la taille de la pierre lui vaut tout son feu. Tout un art, sa coupe reste un argument commercial. Découvrez tout de la qualité de la taille du diamant.

Grandes parties de la taille du diamant

Les grandes parties de la taille du diamant.


Tout savoir des critères de qualité de la taille du diamant

Pour qu’un diamant ait une taille idéale, il doit être travaillé et façonné en tenant compte de certains éléments :

Épaisseur du rondiste

Selon sa graduation, elle peut être « Extremely Thin – Extrêmement mince », « Very thin – Très mince », « Thin – Mince », « Medium – Moyen », « Slightly thick – Légèrement épais», « Thick – Épais », « Very thick – Très épais » et « Extremely thick – Extrêmement épais ». L’épaisseur idéale pour un diamant brillant-rond doit être située entre « Thin » et « Slightly thick ». La pierre idéale présente généralement un rondiste facetté.

Grosseur de la colette

Cette pointe de la culasse issue de la jointure des facettes représente la facette la plus basse de la pierre. Elle doit être de préférence petite ou moyenne, classée « No Culet – aucune colette », « Pointed – Pointu », « Very Small – Très petit », « Small – Petit » ou « Medium – Moyenne ». Lorsque la colette du diamant est trop large (« Slightly large – léger », « Large », « Very Large – très » et « Extremely Large – extrêmement »), cela entraine un sévère manque de lumière. Mais son absence peut ébrécher la pierre. On constate également une qualité médiocre lorsque la colette est ouverte.

Proportions de la table

Elles peuvent affecter (mais légèrement) la brillance de la gemme. Toutefois, pour une taille optimale, la table doit avoir des dimensions entre 55% et 58%. Cela convient particulièrement aux diamants de plus d’un demi-carat. Ces proportions « Cut Grade » dont la détermination repose sur des formules scientifiques complexes, déterminent notamment comment la lumière se reflétera dans la pierre.

Pourcentage de la hauteur totale

Pour un diamant brillant-rond, on l’obtient en effectuant le rapport entre la hauteur totale du diamant et son diamètre. Dans l’idéal, il doit se situer entre 59% et 62,5%. Quid d’une pierre de taille « fantaisie », ce rapport est défini par la hauteur divisée par la largeur de la gemme.

Fini du diamant

Il définit le « feu » de la pierre, prenant en compte sa symétrie et son poli. La première tient à la fois compte de la rencontre et de la symétrie des facettes, du centrage de la colette et de celui de la table. La seconde (Polish) considère l’état des stries de polissage ainsi que la présence ou non de rayures. L’estimation de ces deux caractéristiques du diamant se traduit par « Excellent – Excellent », « Very Good – Très Bon », « Good – Bon », « Fair – Assez Bon » et « Poor – Mauvais ».

Qualité de la taille du diamant brillant rond

Elle est mise en évidence par les plus réputés laboratoires de gemmologie. Elle est indiquée sur le certificat d’authenticité du diamant en fonction de sa graduation :

  • Ideal = Idéale ;
  • Excellent = Excellente ;
  • Very Good (VG) = Très Bonne ;
  • Good (G) = Bonne ;
  • Fair (F) = Assez Bonne ;
  • Poor (P) = Mauvaise.

Cette classification correspond essentiellement aux diamants brillant-rond. Les formes de taille dites « de fantaisie » (ovale, princesse, poire…) ne sont pas standardisées dans les normes spécifiées ci-dessus. En règle générale, la qualité de la taille du diamant tient compte de ses proportions, qui sont la base de tout.

Découvrez en bref la fameuse taille H&A

La définition de la taille idéale du diamant met toujours en porte-à-faux les professionnels du secteur. Afin de lui conférer un maximum de feu et d’éclat, le diamant brut doit être taillé dans des proportions idéales afin d’optimiser ses propriétés optiques. Le marché diamantaire japonais met en évidence des fameux diamants dits « Hearts & Arrows » ou « H&A ». Ces gemmes, au contact d’une certaine lumière, laissent apparaître un motif symétrique présentant huit cœurs ou huit flèches. Avec cette belle singularité travaillée, ces pierres de taille dite « idéale » jouissent d’une réelle surcote. L’inscription « H&A » reste un label de qualité, donc un bel argument de vente.

Parce que le diamant est considéré comme un accumulateur de lumière, sa taille incombe à un professionnel (diamantaire ou maître tailleur). Il devra décider d’exclure ou non quelques inclusions dans la pierre afin de renforcer son degré de pureté. Il s’aide souvent d’un proportionscope afin de déterminer les proportions de la gemme. Selon la qualité de la taille, le diamant peut subir une décote ou une surcote.