La pureté (clarity en anglais) figure parmi les critères 4C de classification du diamant. Ce paramètre important détermine la présence ou non d’inclusions dans la gemme. Observons de près la pureté du diamant à travers ses caractéristiques et l’échelle d’évaluation des laboratoires de gemmologie du monde.

Pureté du diamant : qualité VS1

Pureté du diamant : qualité VS1.


La pureté du diamant : définition

Le carat, la couleur, la taille et la pureté constituent les critères 4C de qualité du diamant. Cette dernière désigne sa capacité à contenir ou pas des corps étrangers. On parle d’inclusions, de défauts de formation voire de crapauds. Ces légères cristallisations sont le résultat de déformations survenus durant la formation de la pierre ou à son exposition à des variations de pression ou de température. Ces inclusions peuvent être solides, gazeuses ou liquides. Leur présence peut modifier l’apparence et l’esthétique de la pierre. Toutefois, un diamant 100% pur n’existe pas ou se révèle plutôt rarissime.

Détermination de la pureté de la pierre précieuse

Pour observer le diamant, il doit être propre sur toutes ses facettes. Les professionnels utilisent des appareils sophistiqués, parmi lesquels la loupe de grossissement 10 fois. Elle doit être à la fois aplanétique (capable de produire une image nette sans aucune aberration géométrique) et achromatique (permettre le passage de la lumière blanche sans aucune décomposition). Il y a également le microscope, appelé aussi loupe binoculaire. Cet appareil d’optique fournit une image en 3D du diamant, facilitant l’observation de ses inclusions lorsqu’elle est maintenue par une pince brucelles. En effet, ce stéréomicroscope permet d’effectuer des grossissements allant de 10X à 80X. Ultra-précis, il reste indispensable à l’évaluation de la pureté du diamant.  

L’échelle de pureté du diamant

Les inclusions sont caractérisées par leur position, leur nombre et leur taille et leur contraste. Tous ces paramètres permettent de définir l’échelle de pureté (avec un grossissement 10X) utilisées par les laboratoires de gemmologie internationaux (GIA, HRD, IGI…) :

  • FlawLess (FL) : aucun défaut interne ou externe
  • Internally FlawLess (IF), Pur à la Loupe 10X ou Loupe Clean (LC) : absence d’inclusion
  • VVS1/VVS2 (Very Very Small Inclusions) : minuscules défauts très difficilement visibles
  • VS1/VS2 (Very Small Inclusions) : très petits défauts difficilement visibles
  • SI1/SI2/SI3 (Small Inclusions) : petites inclusions facilement visibles à la loupe contrairement à l’œil nu. La classification SI3 est reconnue par le Rapaport Diamond
  • P1/P2/P3 (Piqué 1/Piqué 2/Piqué 3) ou I1/I2/I3 (Imperfect) : inclusions très facilement visibles à l’œil nu, affectant ou non la brillance du diamant.

Une gemme à la pureté artificiellement modifiée

Lorsqu’une inclusion est modifiée artificiellement par l’introduction de résine au laser, cela doit être marqué sur le certificat d’authenticité de la gemme avec la mention « Clarity enhanced » (pureté modifiée). Une telle pierre subit dès lors une forte décote, jusqu’à -80%. Pour la reconnaître, observez-la à la loupe 10X à travers la table. Lorsqu’une sorte de flash rapide apparaît en faisant miroiter délicatement le diamant, on est bien en présence d’une pierre précieuse de pureté modifiée. Cette dernière ne doit pas subir de chauffage à haute température, au risque d’être détériorée.