Faisant partie des critères 4C de qualité du diamant, la taille lui confère son esthétisme, son feu et sa brillance. La joaillerie met ainsi à l’honneur différentes formes de taille du diamant. D’allure romantique, classique, moderne…, découvrez-les toutes.

Formes de taille du diamant

Exemple de formes de taille du diamant.


Présentation des parties importantes du diamant

Minéral composé de carbone, le diamant brut se dévoile sous une forme cristalline cubique, octaédrique ou dodécaédrique. Sorti de la mine et travaillé, il prend une forme plus façonnée. Taillée alors dans des conditions très rigoureuses, la pierre précieuse présente quatre parties essentielles :

  • Table : posée sur la couronne, c’est la facette la plus importante.
  • Couronne : située au-dessus du rondiste, elle est la partie supérieure
  • Culasse : localisée en-dessous du rondiste, elle désigne la partie inférieure.
  • Rondiste : déterminant le diamètre du diamant, il désigne une bande issue du débrutage.

Un diamant taillé reste défini par son nombre de facettes, des surfaces planes obtenues dès le sciage.

L’historique complet de la taille du diamant

  • Moyen-Âge : seules les faces extérieures du diamant étaient taillées (plutôt aplanies).
  • 1919 : publication des proportions idéales par le diamantaire belge Marcel Tolkowsky avec la taille brillant-rond à 57 voire 58 facettes.
  • 1939 : invention de la taille « fine pratique » par le minéralogiste allemand Alfred Eppler, similaire à celle de Tolkowsky.
  • 1951 : invention par Parker d’une taille avec la table très étalée.
  • 1963 : naissance de la taille Princesse avec 74 facettes.
  • 1965 : naissance de la taille « haute lumière » avec 146 facettes.
  • 1966 : publication des normes scandinaves par l’orfèvre finlandais Tillander, servant d’étalon pour la taille moderne.
  • 1970 : naissance de la taille « royal 144 » avec 144 facettes.
  • 1978 : définition par l’International Diamond Council (IDC) des normes permettant une réfraction optimale du diamant.

Présentation des formes de taille du diamant

La très populaire taille brillant

Avec ses qualités optiques exceptionnelles, elle est la taille idéale du diamant. La lumière est réfléchie harmonieusement avant de ressortir. Après une évolution ancienne (18e, 19e et 20e siècles) et récente (demi-taille en 1930 et l’actuelle taille moderne rond), la taille brillant rond décompose ses 57 facettes en une table, 8 bezel*, 8 étoiles, 16 x 2 haléfis* et 8 pavillons.

Les tailles à degré du diamant

La coupe princesse est la 2e taille la plus célèbre du diamant. Avec ses 76 facettes, elle dévoile une forme carrée dont les angles sont effilés et les côtés bien acérés.

Très prisée aux USA, la taille émeraude aux pans coupés présente 57 facettes avec 1 table, 8 x 5 brisures, 8 lattes de table et 8 facettes. Ses  bords larges lui confèrent beaucoup de transparence.

Sollicitée dans le montage en escalier, la taille baguette est beaucoup plus plate. Ses 25 facettes se répartissent ainsi : 1 table, 4 x 2 coins, 4 lattes, 4 facettes et 4 x 2 brisures.

Quid de la taille carrée avec ses 29 facettes, elle est très élégante, épurée et moderne. Elle présente 1 table, 4 x 2 coins, 4 x 3 brisures, 4 lattes et 4 facettes.

Les tailles en rose de la pierre

La taille dite « en rose » du diamant se décline en quatre types : simple, anversoise, hollandaise (couronnée) et écu. Avec une couronne, la pierre précieuse se révèle en dôme marqué de facettes triangulaires. Cependant, le fond de la pierre reste plat avec la disparition de la culasse.

Les formes idéales pour les petites pierres

Correspondant à la 1ère phase de la taille brillant du diamant, la taille en 8/8 présente une table et 8 x 2 facettes. La forme en 16/16, appelée « Swiss-Cut », elle se dévoile avec 1 table et 16 x 2 facettes. Ces deux sont notamment utilisées pour les pavages diamantés et les montres.

Encore plus de tailles dites « de fantaisie »

Inventée en 1957 par LKI Inc., la taille ovale se dote de 55 facettes (1 table, 8 bezel, 16 x 2 haléfis, 8 étoiles et 6 pavillons). 4e forme la plus populaire, elle convient aux bagues en trilogie de diamants.

La forme poire ou pendeloque présente 56 facettes (1 table, 8 étoiles, 1 + 3 bezel, 20 + 16 haléfis et 7 pavillons). À mi-chemin entre les tailles marquise et ovale, elle est utilisée pour les pendentifs et boucles d’oreilles.

La forme marquise ou navette dévoile 55 facettes (1 table, 12 étoiles latérales, 16 x 2 haléfis, 4 + 6 coins de pointe). Son allure ovale aux bouts coniques est inspirée par la bouche de la Marquise de Pompadour. Elle reste idéale pour sertir un solitaire ou accompagné des pierres latérales.

Romantique, la taille cœur est la démonstration ultime de la romance. Avec 59 facettes, la gemme est sollicitée en pendentifs et boucles d’oreilles.

La taille trillion présente 19 facettes (1 table, 3 x 2 coins, 3 lattes, 3 facettes, 3 x 2 brisures). Triangulaire, elle révèle des pointes de diamants qui donnent un effet magnifique une fois la pierre sertie latéralement.

Lorsque le diamant est taillé en radiant, il revêt une forme rectangulaire dont la brillance est similaire à celle du diamant rond. Ses 52 facettes conviennent pour mettre en valeur les diamants de couleur.

Le diamant taillé en coussin (ou en coupe oreiller) présente une forme carrée voire rectangulaire. Toutefois, ses rebords sont arrondis et ses facettes larges révèlent sa brillance et sa clarté.

Pour finir, la forme Asscher donne l’allure d’une taille émeraude à la coupe carrée. De plus en plus populaire avec ses 72 facettes, elle est appréciée pour les bagues de fiançailles.

Pour infos :

  • *Bezel = coin de la table
  • *Haléfis = petite facette taillée à partir du rondiste, sur la culasse ou bien sur la couronne.