Aussi envoûtant que précieux, le diamant vert fait partie de l’élite des gemmes naturelles. Transcendé par une couleur d’exception qui n’est pas sans rappeler celle du printemps, le diamant vert jouit d’un réel attrait dans l’univers sophistiqué de la joaillerie. Cap sur cette fabuleuse pierre précieuse verte.

Diamant vert intense taille poire de 1.01 carats

Diamant vert intense taille poire de 1.01 carats.


Présentation du diamant vert, une pierre précieuse qui inspire

Le film américain d’aventure « À la poursuite du diamant vert » (1984) avec Michael Douglas l’a magnifiquement mis à l’honneur. Jouissant d’une couleur rarissime, le diamant vert est incontestablement l’un des plus beaux trésors de la nature. Fascination, émotion, charme et élégance se dessinent autour de cette pierre précieuse d’exception.

Qu’est-ce qui explique la coloration verte du diamant ? Une telle pierre peut être catégorisée dans deux groupes distincts selon sa contenance en azote. De type Ia, le diamant vert contient 0,3% d’azote et jouit d’une fluorescence bleue. L’étroitesse de ses raies d’absorption le caractérise également. Quid du type IIa ? Là, le diamant vert ne contient aucune trace d’azote, ce qui lui vaut une pureté remarquable. Ce type de gemme reste très rare et notamment transparent aux ultra-violet inférieurs à 230μm.
Avec le poids et la forme de taille du diamant vert, l’intensité de sa couleur et son degré de pureté déterminent son prix, qui peut atteindre des sommets. Notez l’indice de réfraction du diamant vert qui est de 2,417 pour une longueur d’onde de 527 nm. Avec ses propriétés physiques, chimiques et optiques extraordinaires, le diamant vert est un merveilleux compromis entre le diamant jaune et le diamant bleu.

Pays producteurs de diamant vert : Bornéo – Brésil – Venezuela – Tanzanie – Congo – Sierra Léone – Côte d’Ivoire – République centrafricaine.

L’exceptionnelle couleur verte du diamant et sa symbolique

Il la doit à une irradiation naturelle dont l’origine est une exposition au rayonnement de l’uranium. Plus précisément, des cristaux se heurtent à des réserves radioactives et donne lieu au vert du diamant. Cette irradiation est capable de modifier de façon durable la capacité d’absorption de la couleur de la gemme.

Aussi, la plupart des diamants verts ne sont pas dépourvus de teinte secondaire, c’est-à-dire avec une fine coloration verte superficielle (qui peut varier de faint ou pâle à fancy deep ou profond – selon 8 degrés d’intensité). Avec les opérations de taille, celle-ci tend à disparaître pour laisser place à la teinte secondaire qui peut être grise, jaune, bleue ou brune. Ce sont là les couleurs harmoniques du diamant vert. La raison en est qu’une telle gemme n’a pas été exposée assez longtemps à la source de radiation naturelle pour pouvoir bénéficier d’une couleur verte répartie de façon uniforme sur l’ensemble du diamant.

Parmi les plus beaux spécimens de diamant vert, découvrez le diamant « caméléon ». Joyau de la nature, il reste extrêmement rare et change de couleur temporairement selon le milieu où il se trouve, qu’il soit chauffé ou laissé dans l’obscurité quelque temps. Le diamant caméléon varie ainsi du vert grisâtre voire brunâtre au jaune-verdâtre intense. Ce phénomène est notamment expliqué par des concentrations de matières comme l’azote, l’hydrogène et le nickel, ainsi qu’une impureté dans la gemme.

Niveau symbolique, la couleur verte du diamant est un hymne au renouveau, à l’espérance, à l’espoir, à la joie de vivre. Noble et élégante, elle s’inscrit dans les notes printanières, avec une profusion de vie et d’harmonie. Se révélant dans un incroyable équilibre, le diamant vert reste un incontournable des vitrines des maisons joaillières modernes. Sa rareté exceptionnelle en fait une gemme des plus convoitées.

Tour d’horizon de célèbres diamants verts

Le Dresde Vert, trouvé en Inde en 1743, pèse 119,50 carats de poids à l’origine. Une fois taillé en poire, ce diamant atteint 40,70 carats. L’histoire nous révèle qu’il avait appartenu un temps à Frédéric-Auguste II (roi de Pologne). Aujourd’hui, le Dresde Vert est exposé dans la Nouvelle Voûte Verte de Dresde (Allemagne).

En novembre 2011, l’un des plus gros diamants verts du monde fut vendu aux enchères chez Sotheby’s à Genève. Baptisée le « Fancy Vivid Green », cette pierre évaluée par le G.I.A.(Gemological Institute of America) fut acquise pour 2,07 millions d’euros. Son certificat d’authenticité nous indique une pureté VS1.

Quid de l’Ocean Dream ? Ce superbe diamant de 5,51 carats est caractérisé par une couleur bleue-verte profonde. Son exceptionnelle combinaison de couleurs lui vaut sa grande rareté.

L’une des plus belles illustrations du caractère caméléon du diamant vert est le « Chopard Chameleon ». De taille ovale, cette gemme de 31,31 carats se révèle de couleur verte à la lumière vive, mais jaune dans l’obscurité. Une pure merveille en somme !