Le diamant est une pierre précieuse aussi fascinante que mystérieuse. Conférant à la gemme un esthétisme remarquable, la couleur créé la première attraction dès le premier regard. De l’exceptionnel blanc aux teintes plus prononcées, découvrez toutes les couleurs du diamant, joyau de la nature.

Échelle de couleur du diamant

Échelle de couleur du diamant.


Le diamant blanc, incolore et transparent

Dénotant une absence de couleur, c’est la gemme la plus recherchée. Indomptable et irrationnel, le diamant blanc est le symbole par excellence de la pureté. Il se compose exclusivement de carbone, sans aucune trace d’impureté. Traversée par la lumière, la pierre n’absorbe aucune des couleurs des ondes lumineuses. D’où son aspect incolore.

Échelle internationale de graduation de la couleur

Diamant « Colorless » (sans couleur) :

  • D = Blanc Exceptionnel + 
  • E = Blanc Exceptionnel
  • F = Blanc Extra +

Diamant « Near Colorless » (presque incolore) :

  • G = Blanc Extra
  • H = Blanc
  • I et J = Blanc nuancé

Diamant « Faint Yellow » (jaune pâle) :

  • K et L = Légèrement teinté

Diamant de couleur marquée :

  • M à R = Very Light (Jaune très clair)
  • S à Z = Light Yellow (Jaune clair)

Mieux connaître les diamants de couleur

Au-delà du Z, le diamant porte la mention « Fancy color » pour couleur fantaisie. Notons qu’il existe plus de 1 500 couleurs pour la pierre. Voici les degrés d’intensité des diamants de couleurs :

  • Fancy Light = Léger
  • Fancy = Normal
  • Fancy Intense =Intense
  • Fancy Vivid = Vif
  • Fancy Deep = Profond
  • Fancy Dark = Foncé

Quant aux colorations franches de la reine des pierres précieuses, elles sont souvent dues aux conditions de formation, aux incrustations de corps étrangers, à la présence d’inclusions… Pour les évaluer, on se sert d’étalons de couleur Munsell comme témoins.

  • Diamant jaune : résultat d’agrégat de 3 atomes d’azote ou encore de défauts en lien avec l’hydrogène ou l’azote
  • Diamant bleu : contient des traces de bore ou des lacunes de carbone
  • Diamant vert : dû à une irradiation naturelle à la suite d’un rayonnement d’uranium
  • Diamant rose ou rouge : contient des zones de couleurs qu’on appelle « graining » ou des défauts liés à l’hydrogène
  • Diamant gris : présente des traces de bore ou de défauts dus à l’hydrogène
  • Diamant orange : résulte d’une réaction entre l’hydrogène et l’azote
  • Diamant violet : couleur due aux défauts liés à l’hydrogène
  • Diamant brun : résultat du graining ou de la présence d’azote et d’hydrogène
  • Diamant noir : couleur résultant de fractures ou d’inclusions noires comme le carbone graphite dans la pierre

Plus de 90% de la production mondiale de diamants roses est issue d’Argyle, une mine diamantaire située en Australie. On y trouve également des pierres de couleur cognac et champagne de qualité exceptionnelle. Afin de faciliter la commercialisation de ces gemmes, la mine australienne a mis en place une échelle de couleurs : « Argyle Scale ». Voici les teintes 1 (légère) à 7 (foncée) :

  • Purple Pink (rose violacé) = 7PP – 6PP – 5PP – 4PP – 3PP – 2PP – 1PP
  • Pink (rose) = 7P – 6P – 5P – 4P – 3P – 2P – 1P
  • Brown Pink (rose marron) = 7BP – 6BP – 5BP – 4BP – 3BP – 2BP – 1BP
  • Pink Champagne (rose champagne) = PC1 – PC2 – PC3
  • Champagne (champagne) = C1 – C2 – C3 – C4 – C5 – C5 – C6 – C7 (teinte light pour légère, médium pour moyenne et dark pour foncée).

Le diamant peut être naturellement ou artificiellement coloré. Dans ce dernier cas, la mention « Color Enhanced » pour « couleur modifiée » est obligatoirement portée en commentaires sur le certificat d’authenticité de la pierre.

Bien observer la couleur du diamant

Il convient d’observer la couleur de la pierre précieuse dans des conditions optimales. En plus d’être non sertie, elle doit être propre. En effet, un diamant s’assombrira et perdra de sa beauté avec un rondiste ou une culasse empreint de saletés. Une fois l’œil reposé, le diamant doit être observé au Nord à la lumière du jour et sous un ciel pleinement dégagé. À défaut, on peut utiliser une lampe à lumière froide comme celle des professionnels (bijoutiers, joailliers, diamantaires…). Pour que toutes les conditions soient réunies, le diamant doit être posé sur un carton blanc sans rien autour.

Il n’est pas du tout conseillé d’observer la couleur du diamant avec un tube néon. En effet, ses raies d’émission au niveau du bleu influent considérablement sur la fluorescence de la gemme. De même, ne vous fiez point à la lumière du jour en mer comme en hauteur à la montagne. Parce qu’avec sa forte concentration en rayons UV, elle est capable de totalement modifier la coloration de la pierre précieuse.

En général, il existe des pierres témoins permettant de comparer les couleurs des pierres et de les établir au mieux suivant les standards adoptées.