Parce qu’il est plus que jamais prisé, l’or doit aussi faire face à des imitations. S’agit-il réellement du métal précieux (100% massif) ou simplement d’un métal doré de pure fantaisie? Comment donc reconnaître de l’or? Voici quelques pistes pour cette identification.

Pierre de touche avec acides

Pierre de touche pour reconnaitre de l’or.


Reconnaître de l’or à l’aide des poinçons du métal précieux

Quelle est l’utilité du poinçon ? Une garantie certaine quant au caractère précieux d’un objet en or. Il s’agit d’une marque officielle qu’on applique sur cet objet afin d’en garantir le titre. En France, son contrôle et sa garantie sont placés sous l’aile de l’État ou tout autre organisme qu’il a agréé.

L’emplacement du poinçon diffère selon la nature du bijou en or :

  • à l’extérieur des anneaux pour les bagues et chevalières
  • sur la carrure, la cuvette, la lunette ou la cache-poussière pour les montres
  • sur le fermoir ou les mailles extrêmes pour les bracelets, colliers et gourmettes
  • sur l’anneau fermé pour les pendentifs
  • sur la bélière pour les médailles

Les articles en or dont la masse est inférieure à 3 grammes sont dispensés de l’apposition de poinçon. Toutefois, ils restent contrôlés par le Service de la Garantie.

Comment observer les poinçons de l’or ? À l’aide d’une loupe tout simplement. Ci-dessous, retrouvez les poinçons spécifiques aux différents carats de l’or :

  • Tête de Cheval de 1838 à 1919 / Tête d’Aigle depuis 1919 sont les poinçons de l’or 18 carats ou de titre légal 750‰ (noté aussi 0.750 ou 750)
  • Coquille Saint-Jacques pour or 14 carats ou de titre légal 585‰
  • Trèfle à trois feuilles pour or 9 carats ou de titre légal 375‰
  • Un petit carré pour du plaqué-or (ouvrages produits en France, sinon ovale)
  • La lettre V pour le vermeil (avec au moins 5 µm d’or 750‰)

En fonction des pays d’origine des ouvrages en or, les poinçons varient.

Reconnaître de l’or en utilisant la pierre de touche

On l’appelle également « touchau« . Avec sa surface granuleuse permettant aux métaux de nature tendre de laisser une trace visible après frottement, la pierre de touche est employée par les orfèvres et monnayeurs afin de vérifier les alliages et les métaux précieux. Elle se dévoile sous la forme d’une petite tablette de pierre foncée, dans laquelle on retrouve de la basanite, de l’ardoise ou encore de la pierre de carrière.

Après frottement avec un métal, la pierre de touche révèle des traces. Par la suite, le spécialiste applique de l’acide sur ces traces. Il s’agit d’or si ces dernières persistent. Cela témoigne une nouvelle fois du caractère inoxydable de l’or.

Reconnaître de l’or grâce au test de l’aimant

Il faut savoir que l’aimant a une certaine attraction sur le métal. L’or massif quant à lui n’est simplement pas magnétique. Si votre ouvrage en soi-disant or est attiré par l’aimant, il s’agit vraisemblablement de métal recouvert d’une couche dorée pour créer l’illusion.