Situées à l’échelle internationale, les Bourse du diamant sont de véritables institutions permettant de réaliser des échanges autour des gemmes. Il existe de grandes places boursières diamantaires, réputées pour la qualité de leurs pierres. Diamantsprives.fr revient pour vous sur les incontournables Bourses du diamant à Anvers, en Inde et en Israël.

Quartier des bourses du diamant à Anvers

Quartier des bourses du diamant à Anvers.


Bourse du diamant en Belgique : le quartier diamantaire d’Anvers

Associée à vie au diamant, la ville d’Anvers a de quoi faire des envieux. Considéré comme la première place mondiale du diamant, aussi bien en négoce qu’en taille, Anvers concentre quatre principales Bourses du diamant. En Belgique, le quartier diamantaire d’Anvers est réputé pour être au cœur du commerce des diamants taillés, avec près de la moitié des gemmes taillées qui y transite chaque année. Cela représente beaucoup de carats échangés par an (environ 500 000 cts pour une valeur de plus de 28 milliards de dollars).

Placé sous très haute surveillance, le quartier diamantaire d’Anvers n’est accessible qu’aux professionnels (diamantaires, fabricants, courtiers, négociants, tailleurs, etc.). Ces derniers sont soumis à des contrôles très stricts avant de fouler le sol du quartier diamantaire d’Anvers. Pour rappel, les principales Bourses du diamant à Anvers sont :

  • Antwerpse Diamantkring : bourse pour les diamants bruts
  • Beurs Voor Diamanthandel : bourse pour les diamants taillés
  • Vrije Diamanthandel : bourse pour les diamants bruts et taillés
  • Diamantclub Van Antwerpen : bourse pour les diamants bruts et tailles
  • Dans un autre registre, on peut compter aussi le « DiamondLand » : grande maison diamantaire d’Anvers avec 120 000 visiteurs annuels sur 1 000m2 de surface.

Bourse du diamant en Inde : la Bharat Diamond Bourse

Elle se veut exceptionnelle. Située à Bombay, la Bharat Diamond Bourse (BDB) est l’une des plus grandes bourses diamantaires du monde. C’est en 1984 que l’idée de la création d’un tel complexe fleurit, sous l’impulsion d’un groupe de négociants diamantaires. Mais face aux difficultés (un coût de construction de 240 millions de dollars), des tensions internes ou encore des catastrophes naturelles, la construction de la Bharat Diamond Bourse fut ralentie.

Ce n’est qu’en 2010 que le complexe de 287 700 m2 voit le jour dans le célèbre quartier d’affaires (Bandra), et s’impose désormais comme l’une des principales bourses de diamant du monde. Il est reparti sur huit tours grandioses, dont chacune est dotée de neuf étages. S’y répartissent des points stratégiques dans le commerce du diamant : douanes, négociants, coffres-forts, banques, commerçants, restaurants, etc. Avec un afflux journalier colossal de personnes (plus de 30 000), la BDB est aussi réputée dans la taille des pierres pour son incroyable technicité.

Aujourd’hui, la Bharat Diamond Bourse est présidée par Mr. Anoop V. Mehta, celui qui fut élu au Comité Exécutif de la World Federation of Diamond Bourses (WFDB – Fédération Mondiale des Bourses de diamants) en 2003.

www.bdbindia.org

Bourse du diamant en Israël : la Bourse diamantaire de Tel-Aviv

Créée en 1920, la Bourse du diamant en Israël est tout bonnement située dans la banlieue Est de Tel-Aviv, dans une ville nommée Ramat Gan. Concentrant des domaines d’affaires à l’instar du musée Harry Oppenheimer, le complexe architectural de la place diamantaire israélienne fait rêver, avec quatre hautes tours inter-connectées. Elles sont nommées : Maccabi, Noam, Moshe Aviv et Shimson. Réputé pour être l’un des points stratégiques dans le commerce du diamant, la Bourse de diamant de Tel-Aviv est reconnue aussi pour présenter d’importants centres de négoce et de taille des pierres.

Tel-Aviv est le siège d’une mutation du marché du diamant. On y trouve les mêmes maisons diamantaires qu’à Anvers, mettant ainsi un léger frein à la domination belge. Quoi qu’il en soit, la Bourse diamantaire de Tel-Aviv reste la plus institutionnelle de toutes.